Cette série va s'arrêter.

Pour toute demande d'alternative, merci de contacter support@commoprices.com


Note importante : Cette série a été interrompue et prendra fin le 14 mars 2022.

PPS (PolyPhenylene Sulfide) - poly[thio-1,4-phénylène] | CAF France

Consultez cette cotation
et plus de 12100 autres matières premières avec votre abonnement

NOS OFFRES

ou

CONNEXION

Informations
Plastiques, Elastomères / Résines et Polyuréthane / PPS (PolyPhenylene Sulfide)
Poly[thio-1,4-phénylène], même modifiés chimiquement, sous forme primaire
Mensuel
€ / t
janv. 2012
31 oct. 2021
Seuls les utilisateurs ayant accès à cette série de données peuvent connaître la source
Le polysulfure de phénylène, ou PPS, est un polymère semi-cristallin composé d’une chaine de noyaux benzéniques reliés par un atome de soufre, connu pour son excellente résistance à la chaleur. En effet, une fois agrégé de fibres spécifiques, le PPS ne fond pas en dessous de 300°C. Il s’agit d’une matière première au coût élevé, ce qui est expliqué par ses nombreuses qualités en industrie : en plus de sa haute résistance thermique, le PPS possède une excellente tenue aux agents chimiques et constitue un très bon isolant électrique. Cependant, le PPS a une faible résistance aux chocs, c’est pourquoi il est souvent renforcé par de l’enduis ou agrégé de fibres, telles que des fibres de verre ou fibres de carbone . Le PPS se présente sous différentes formes : pour les revêtements, il est souvent utilisé en poudre et sous forme réticulé ou linéaire pour les injections. Les premières industries qui consomment du PPS sont l’aéronautique et l’automobile, suivies de l’électronique, puis de l’électroménager. On retrouve notamment cette matière première dans la composition de douilles électriques, fours micro-ondes ou encore de sèche-cheveux. Le PPS possède aussi des applications dans les installations nucléaires car c’est une matière première qui a une haute résistance aux radiations de neutron et particules Gamma. Le prix global du PPS est en constante augmentation du fait d’une demande croissante de la matière, qui fait partie des « plastiques à haute performance » dont l’utilisation croit dans les industries lourdes. Cette hausse du prix du PPS s’explique aussi par des développements lents du processus de production, laquelle est assurée principalement par deux groupes industriels aux Etats Unis. La France est un pays net importateur pour cette matière première, et a vu le prix du PPS à l’importation passer d’une moyenne de 4700€ la tonne en 2012 à 5500€ en 2015.