Consultez cette cotation
et plus de 12200 autres matières premières

INSCRIPTION

ou

CONNEXION

Informations
Engrais / Phosphates / Phosphate diammonique
Hydrogénoorthophosphate de diammonium [phosphate diammonique] (à l'excl. des produits présentés soit en tablettes ou formes simil., soit en emballages d'un poids brut <= 10 kg)
Mensuel
€ / t
janv. 2012
févr. 2021
Seuls les utilisateurs ayant accès à cette série de données peuvent connaître la source
Le phosphate diammonique ou phosphate de diammonium est une poudre cristaline très facilement soluble dans l'eau. Cette matière première chimique est principalement utilisée comme engrais, on parle alors de DAP. Cet engrais a été crée dans les années 60. Le prix du phosphate diammonique est en légère baisse sur les 6 derniers mois. Le cours de l' urée est quant à lui au plus bas depuis 2010. Son prix sur la fin de campagne 2016 devrait rester assez stable malgré une légère remontée ces dernières semaines, hausse portée par les US et la Chine dont la demande s’est quelque peu accrue. Les principales importations du phosphate diammonique françaises proviennent du Maroc et de la Russie. La France est très largement importatrice pour le phosphate diammonique. Le DAP est l'engrais phosphaté le plus utilisé. Il est composé de 46% de phosphore et 18% d'azote. Plus communément appelé 18/46. Il est l’engrais starter par excellence. Ce phosphate d’ammonium apporte les éléments nutritifs dont la plante a besoin pour grandir et augmenter sa résistance face au stress météorologique. Son cours est différent selon la région de production mais on ne peut pas considérer cette matière première comme ayant une forte volatilité de prix. L’euro en baisse face à un dollar plus fort devrait permettre au cours européens des engrais phosphatés et des des engrais potassiques de se maintenir. Quatre pays concentrent à eux seuls l’écrasante majorité de la consommation du phosphate diammonique, à savoir la Chine, les US, le Brésil et l’Inde. C’est principalement leur demande qui vont influé sur la baisse ou la hausse de cette matière première. On l’utilise également à d’autre fins, dans la viniculture pour l’élevage de la levure ou comme retardateur de flammes lors d’incendie.