Le contrôle de gestion et les matières premières
Mon entreprise profite-t-elle de la chute des matières premières?

Les enjeux

Le contrôle de gestion a peu de marge de manoeuvre pour objectiver ses équipes achats, ou réaliser des économies sur les dépenses en matières premières.

Si l'on y ajoute les conditions macroéconomiques et la volatilité prix des matières premières, l'équilibre de l'entreprise peut être instable. Dans ce contexte, être à même de comprendre, suivre, chiffrer et agir relativement à l'évolution de ces facteurs est impératif pour conserver les marges et la compétitivité.

Nous offrons un portail sur mesure pour vous permettre d'objectiver vos acheteurs sur de la donnée tangible, de trouver de nouveaux vecteurs d'économies et enfin de mieux comprendre vos structures de coûts

Usages clés

  1. Suivre les performances de son entreprise et de ses acheteurs.
  2. Analyser les performances passées et objectiver les performances futures.
  3. Comprendre les marges de manoeuvre amont (achat) et aval (vente).
  4. Chiffrer la vulnérabilité des résultats aux variations de prix des matières premières.

Rentabilité

  • Challenger les achats de matières premières de vos acheteurs pour une efficacité tangible.
  • Comprendre les hausses/baisses soudaines d'un poste de dépense.
  • Construire une politique de pricing réaliste.

Témoignage

« Je suis contrôleur de gestion dans l'industrie alimentaire et j'avais besoin de comprendre une augmentation soudaine dans l'achat de nos amandes. J'ai compris que l'évolution était dû à la volatilité de cette matière et j'ai même pu constater une très bonne performance de mes équipes achats qui contenaient la hausse relativement bien. »

Patrick, Contrôleur de gestion
Nutrition animale